Un écrivain / a writer

Publié le par miss link

Le réveil sonne. 7h30 déjà. Elle arrête la sonnerie d'un geste las et tâtonnant.
Elle s'extirpe du lit assez péniblement, un oeil encore fermé comme s'il voulait s'accrocher au sommeil encore un peu, s'enroule dans sa robe de chambre, et se traine jusqu'à son bureau dans le coin de la chambre.
Marc est toujours couché, il se retourne sans se réveiller pour se blottir dans le nid chaud et douillet qu'elle vient de quitter.
Elle allume son ordinateur, ravie pour une fois que ce soit un PC lent à l'allumage, ce qui lui laisse un peu de temps supplémentaire avant d'attaquer vraiment la journée.
En étouffant un baillement, elle laisse son regard errer sur son bureau, s'attardant à peine sur la photo où elle et Marc jouent avec Louise dans la forêt, le vieux réveil qui tique quatre fois par seconde, ou le pot à crayon tellement plein qu'il est difficile d'en sortir quoi que ce soit.
Enfin, l'ordinateur émet le bruit de démarrage de Windows, elle entre son mot de passe, tape entrée et attend encore un peu. Maintenant il faut attendre que les services démarrent. Elle sait bien qu'il est inutile de cliquer sur quoi que ce soit pendant cette période, cela ne ferait que faire planter l'ordinateur.
L'icone du wifi clignote, le dragon arrête de pédaler, et elle ouvre son logiciel de traitement de texte.
Elle sait que la prochaine heure sera pleine de défis, de bonheurs et de douleurs pendant qu'elle commencera le chapitre de son roman qu'elle a prévu d'écrire aujourd'hui. Elle sait que personne ni rien ne la dérangera pendant ce temps qu'elle a déterminé, et qu'elle pourra rejoindre son mari et sa fille à la table du petit déjeuner, l'esprit joyeux et plein d'entrain, fière de ce qu'elle aura déjà accompli.




John awoke with a start. His brain felt foggy, his eyes stayed out of focus for a few seconds. He couldn't remember where he was. He sat up, and realized that he had been sleeping with his head on his arms, on top of a computer keyboard. He looked on the screen, and saw that the last pages had been filled with uninterrupted lines of the letter n.
He scrolled up, wondering what had happened to pull him into such deep sleep in the middle of the afternoon. The day was drawing to a close, the light coming in through the curtains had become gray. He found at last the end of the text he had been writing, and yawned as he started to read the last paragraph.

"Merlin listened to the big oak tree with attention.
Be careful Merlin! You know well what you should, and shouldn't do. Yet you have ignored consciously the messages of the gods, and have not followed the signs. I am your last warning. I will not be able to help you anymore if you do not listen."

Oh God that's bad. What was I thinking!!
John scratched his head. A sensation of nausea invaded his belly. He stood up, and took a few steps in a circle around his desk. Maybe he needed to get outside a bit. He was clearly losing it.

Publié dans Ecriture

Commenter cet article

nanou 26/08/2009 15:17

joli style d'écriture!!! pardon ne ne pouvoir le mettre en anglais ce que je viens d'écrire!!

miss link 27/08/2009 21:29


Merci beaucoup!! J'essaierai de continuer encore plus régulièrement!