My writing avoidance techniques / mes techniques de fuite par rapport à l'écriture

Publié le par miss link

My writing avoidance techniques

It is amazing how many strategies I have to avoid writing.
One of them is my new keyboard. I bought it last week, all happy to buy a flexible waterproof keyboard I can carry around with me easily. The only thing is, it is really hard to type with it! Most keys are not very responsive, and the space bar has only two points of contact underneath, so I need to press on one of those points otherwise it doesn't work.
So I need to delete as much as I write when I use that keyboard, and it takes much longer than typing directly on the laptop's keyboard. But typing on the laptop keyboard means the screen is too low and it hurts my neck.
Another thing I do is somehow speed up time. Look at that, it's 11pm already and I am only starting. Where did the time go today? The only thing useful I did was going to yoga and going to the store to buy ink cartridges for my printer. Not nearly enough...
So OK, how do I get around that? I could try to set some daily goals. Or a schedule.
My fear is that a schedule might kill inspiration, but then again, not writing kills it too.
So I'll try tomorrow to set a schedule and see how that goes... More to follow...



Mes techniques de fuite par rapport à l'écriture

Je m'émerveille tous les jours des ressources apparemment inépuisables de raisons que je trouve pour éviter d'écrire.
Entre les techniques connues, genre le ménage, ou "il faut absolument que je fasse la vaisselle d'abord / que je nettoie tout l'appart / que je range tous les livres / que je cire toutes mes chaussures, etc..."
La dernière en date est mon nouveau clavier. Un clavier souple et étanche bleu. Super. Pratique, rentre dans n'importe quel sac, léger, facile à utiliser.
Mais incroyablement pas pratique pour écrire. Les touches ne répondent pas très bien, il faut apparemment un  angle et une force de frappe bien précises pour que la lettre s'inscrive sur l'écran. Je passe donc plus de temps à effacer ce que je viens d'écrire, et à m'énerver, qu'à écrire.
Bien sûr, il y a une courbe d'apprentissage, il faut que je m'y habitue, et tout ça. En attendant, le clavier bleu me donne envie de fuir, d'éviter l'ordinateur à tout prix.
Je pourrais toujours écrire à la main en attendant, me direz-vous.
Oui c'est vrai, mais il y a la vaisselle à faire d'abord...

Publié dans Ecriture

Commenter cet article