L'angoisse de la page blanche / Writer's block

Publié le par miss link

Bon je m'excuse même plus de pas avoir écrit depuis une éternité... Au bout du compte c'est moi qui en pâtis... J'ai du mal à écrire, d'accord. Alors écrivons.

L'angoisse de la page blanche.
Je me réveille. Il est tard. Trop tard pour tout ce que j'ai à faire déjà.
Vite je me lève. En un tournemain le petit déjeuner est prêt, tout le monde est habillé, encore un claquement de doigt et la maison est vide. Je me retrouve seule. Devant ma page blanche.
Il faudrait que j'écrive. J'aimerais écrire. Mais il y a tellement de choses plus importantes ou plus urgentes à faire. Se faire du souci pour les prochaines factures à payer par exemple.
Regarder s'il y a des nouveaux statuts sur facebook, commenter deux ou trois entrées, vérifier sur skype si personne n'est connecté, ah tiens si, il y a quelqu'un, échanger quelques messages, puis, eh oui, il y a aussi la vaisselle à faire, l'aspirateur à passer, et la poussière, mon Dieu ça fait tellement longtemps que je ne l'ai pas faite.
Et déjà il est midi. L'ordinateur est allumé, mais seule la page de facebook a été visitée...
Bon ben c'est pas tout ça, faut faire à manger, puis manger, puis faire la vaisselle, puis se reposer un peu parce que bien sûr la nuit fut courte, puis peut-être quand même regarder les derniers emails reçus, et déjà tout le monde rentre, et en moins de temps qu'il n'en faut pour le vivre, la soirée est passée, je suis épuisée, et en cliquant sur Démarrer - éteindre l'ordinateur, mon coeur se pince de ne pas avoir écrit de la journée.
Je m'émerveille de tout ce que mon cerveau torturé peut trouver pour éviter, fuir, échapper aux mots qui aimeraient pourtant tellement sortir...




Writer's block.
It's been 8 months.
8 months since I sent my last assignment. I was supposed to send one a month, or one every two months.
What I have to do is not hard. It's not even long. I just have to write about 1000 words on a topic I choose, along some good-writing guidelines.
I can't say I don't have time. I can only say I don't do it. I don't think of it, and when I do I feel nervous, and I think "Ah I'll do it later" or something along that line.
It feels like sabotage. I know I can do it, I know I even enjoy doing it. It's just that while I think about it before I start, it feels like a chore, like a huge mountain I will never manage to climb over, and like I don't feel like even trying.
Until I summon a lot of courage and a bit of time, and start.
And then, as soon as the theme comes, and the first few words, my heart starts singing. Lalalalalalalaaaaa
It's in phase. It feels right. It's writing.
I have looked for anti-writer's-block pills. I have looked for the muscle in my body to move, or the button to push to move past it. Nothing works. Just a decision to take. Every time. Again. And again. And again.
Write. Write. Write.

Publié dans Ecriture

Commenter cet article

sophie 21/11/2009 13:39


comme c'est tellement tout ça ! comme c'est tellement pareil ! ... sauf que j'ai pas skype moi :)