Photos

Publié le par miss link

Elle monte l'escalier. Une marche après l'autre. Elle fait bien attention de ne pas faire craquer la neuvième marche. Elle craquait très fort à l'époque. Puis elle redescend, et la fait craquer, exprès. C'est bien le même son qu'autrefois. Elle esquisse un sourire et monte jusqu'à la vingt et unième marche.
Elle se souvient avoir compté ces marches à chaque fois. Surtout lorsqu'elle les grimpait dans le noir, sans oser allumer de peur de réveiller ses grand-parents. Elle faisait bien attention à la neuvième marche ces fois-là.
Aujourd'hui il fait jour. Un jour un peu laiteux., triste.
Elle arrive à la vingt et unième marche. Juste devant la porte du grenier.
La porte grince lorsqu'elle la pousse. Ce grincement est récent. Il l'aurait trahie sinon.
Elle entre dans le grenier. Il fait sombre. Elle se fait assaillir de toiles d'araignées en se dirigeant vers les fenêtres pour ouvrir les épais rideaux de velour noir.
Une lumière grise et drue tombe sur la pièce. Elle regarde autour d'elle et note la poussière, les araignées, le bois du plancher qui a vieilli et noirci.
Une tache sombre attire son regard sous la vieille malle en bois. Elle s'approche. C'est une vieille photo. Elle s'agenouille, la ramasse, et remarque que les couleurs sont passées, et les teintes se rapprochent du sépia.
Elle regarde les personnes de plus près. Un couple qui a l'air heureux, la femme sourit, et porte un bébé dans les bras. Elle se reconnait dans les traits du bébé, surtout les yeux, et reconnait sa mère jeune.
Mais qui est donc l'homme qui tient fièrement sa mère par les épaules? Elle ne reconnait pas son père...



The old lady looked up.
"Sarah, would you mind bringing me the shoe box from the top of the cupboard?"
The maid went, stepped onto the stool, and brought down the box.
It was a really old and battered shoe box. The cardboard was almost falling apart, and had been chewed by mice in a few places.
"Are you sure you want to look at these old photographs again Mrs. Macy?"
"Well Sarah, you know they are the only people still keeping me company in my old days!"
Mrs Macy held her hands outstretched to take the box, took carefully the lid off, and put the first stack of pictures on her lap.
"See, these are my parents here. Lovely people. They died a long time ago of course. When I was quite young actually. They sent me to a boarding school, and died. I barely remember them."
Sarah shrugged.
It was the fifteenth time this week that she had heard the same story, and she wasn't looking forward to it once again.
The story was quite tragic in itself, with these two gorgeous people dying in a car accident while their only and beloved daughter was waiting for them in Switzerland. But something about the repetition took away all the compassion she could feel about her employer.

Publié dans Ecriture

Commenter cet article